Molobala - Le maraîchage intensif génère des revenus pour 112 femmes

Durée du projet: Avril 2010 - mars 2011

Environ 1.740 habitants vivent au village de Molobala, situé dans la Commune de Dialakoroba à 80 kilomètres au sud de Bamako. Dans l'optique de la capitale, la commune représente un lieu de transbordement important pour son approvisionnement en combustibles. Le bois de chauffage est coupé surtout par des femmes appauvries. Elles le vendent pour satisfaire leurs besoins essentiels par ces revenus. Pour les femmes, le maraîchage est une source de revenus alternative. Mais pratiqué traditionellement dans les petites parcelles familiales, celui-ci ne remporte que des faibles rendements. Ils restent petit à cause de la pénurie d'eau en raison du tarissement précoce des puits traditionels, mais aussi à cause des animaux vagabondants et du manque des outils de travail.

Alimentation saine et revenus

Garten und Einfriedung in Molobala

L'association locale des femmes de Molobala a demandé ainsi LAG Mali de l' appuyer dans le maraîchage. Elle ne visait pas seulement à générer des revenus par l'accroisement de la production maraîchère. Pour les femmes il s'agit d'améliorer en meme temps l'alimentation de leurs enfants.

En collaboration avec les villageois, des spécialistes clôturaient un terrain à un hectare de superficie. Il faut savoir qu' une exploitation du jardin avec succès demande une clôture solide qui protège contre les animaux.

Brunnenarbeiten in MolobalaQuatre puits maraîchers professionnels assurent l'arrosement suffisant des plantes. Des puisatiers maliens les ont creusés en deux étappes dans la saison sèche.

Au début juin 2011, les travaux des deux derniers puits ont été achevés afin que 112 femmes puissent exploiter à long terme le périmètre maraîcher.

Conseil technique et création des structures de l'autopromotion

Ce n'est pas seulement l'infrastructure matérielle qui fait partie du projet. Une animatrice locale et compétente était engagée pour conseiller les femmes techniquement dans la culture des légumes et dans l'organisation de leur coopérative. Les exploitantes constituent un capital, qui sera géré par un comité responsable et choisi d'elles même. Celui-ci a participé aux formations qui concernent la gestion autonome. Une fois par an, chaque femme qui exploite une parcelle au jardin commun verse un petit montant dans la caisse communautaire. Les sémences des campagnes suivantes et des réparations nécessaires seront payées à l'aide de ces réserves épargnées. En juin 2010 la caisse a déjà atteint un stock financier de 175.000 CFA (267, - €) au total.

Des femmes à MolobalaL'alimentation saine et variée, les techniques culturales et le calendrier des espèces de légumes étaient discutés réguliairement, même dans les émissions radio. En plus, on a proclamé en public la nouvelle "coopérative-maraîchage" des femmes pour promouvoir ainsi la commercialisation de leurs produits.

Entre-temps, au périmètre de Molobala prospèrent des concombres, des tomates, des aubergines, des gombos, des feuilles vertes locales, des oignons mais aussi de la salade. Les revenus des femmes ont doublés, partiellement même triplés.

Nous remercions la fédération d'AWO Wesel, qui a appuyé ce projet par 8.000,- €. Ègalement, nous exprimons nos remerciements à M. Reinhold Strobl, membre du landtag, qui a renoncé aux cadeaux d'anniversaire en faveur d'un puits à Molobala.

Association en coopération: ONG SIA↑ haut de page

Logo LAG Mali e.V.

Informations par circulaires

Si vous désirez recevoir nos circulaires par email, veuillez nous faire la demande.

>> Voir la circulaire actuelle

Projet LAG Mali

Compte bancaire pour vos dons:

Changement des coordonnées bancaires de LAG Mali!
Depuis le 27.06.2016, les coordonnées bancaires de LAG Mali sont les suivantes :

VR meine Bank eG - Fürth/Neustadt/Uffenheim
BIC:
GENODEF1NEA
IBAN:
DE65 7606 9559 0003 2590 05
Récepteur:
LAG Mali e.V.

Nous vous remercions pour vos dons!

Sprache in deutschdeutsch LANDESARBEITSGEMEINSCHAFT BAYERN ENTWICKLUNGSHILFE MALI E.V.