Toulabougou: Promotion du maraîchage et de l'alphabétisation

Durée du projet: avril 2008 jusqu'au mars 2010

Frauen in ToulabougouLe village Toulabougou fait partie de la Commune Dombila et se trouve 50 km au nord-ouest de la capitale Bamako. Il est situé dans une région boisée. Pendant la saison des pluies le village est isolé des autres villages de la commune et de ses marchés. Toulabougou compte 240 d'habitants qui vivent prioritairement de l'agriculture. Les paysans cultivent du mil, du sorgho, du ma?s et des arachides. Ils ont arrêté la culture du coton, comme celle-ci n'ètait plus rentable. En raison des sols appauvris les rendements de la production céréale sont insuffisants.

C'est pourquoi des jeunes adultes cherchent de plus en plus d'autres possibilités pour gagner leur vie. Ils quittent leur village pour la capitale ou pour l'étranger afin de soutenir leurs familles. A cause de cet exode rural la main d'oeuvre manque sur les champs familiales exigeants un travail intensif.

Ainsi, LAG Mali veut créer des perspectives pour ces jeunes hommes et les intégrer au maraîchage appuyé par le projet. Grâce à l'horticulture intensive, la situation alimentaire des familles peut être améliorée. En même temps elle permet aux 70 participants - 50 femmes et 20 hommes - d'obtenir des revenus en vendant leur surplus sur le marché.

Activités planifiées

Puit à ToulabougouSéchoirs solaires

Grâce à l'aménagement d'un périmètre maraîcher d'un hectare avec deux puits creusés on cherche à augmenter la production des légumes à Toulabougou. En tout 70 jardiniers exploitent les parcelles individuellement et ce sont eux-mêmes qui choisissent les plantes à cultiver. Ils reçoivent du matériel pour démarrer le maraîchage, comme des semences et les équipements maraîchers. Ensuite on les conseille techniquement en ce qui concerne la culture intensive, la lutte antiparasitaire, le compost et les techniques de la conservation. Dans ce contexte ils apprennent par exemple de produire l'engrais gratuit par des fosses de composte.

Les séchoirs solaires simples fabriqués au Mali sont utilisés dans le projet. Ils permettent de conserver des surplus qui ne sont pas consommés ou vendus sur le marché. Dans un village comme Toulabougou qui est à peine accessible pendant la saison des pluies, la conservation des denrées alimentaires est bien importante. Les coûts d'un séchoir solaire s'élèvent à 137 €. Des ânes et des charrettes qui servent comme moyens de transport pour faciliter la commercialisation sont mis à la disposition par le projet.

En même temps LAG Mali soutient l'alphabétisation des adultes. A Toulabougou, au moins 80 % des femmes ne peuvent ni lire ni écrire. Un agent de terrain compétent, qui vit au village, anime les cours d'alphabétisation en langue «Bamanankan» en suivant la méthode éprouvée «Reflect». Il accompagne le projet entier et appuie la population villageoise dans l'établissement des structures de gestion autonome, par exemple dans la gestion de leurs caisses communes.

Organisation en coopération: VIDE↑ haut de page

Logo LAG Mali e.V.

Informations par circulaires

Si vous désirez recevoir nos circulaires par email, veuillez nous faire la demande.

>> Voir la circulaire actuelle

Projet LAG Mali

Compte bancaire pour vos dons:

Changement des coordonnées bancaires de LAG Mali!
Depuis le 27.06.2016, les coordonnées bancaires de LAG Mali sont les suivantes :

VR meine Bank eG - Fürth/Neustadt/Uffenheim
BIC:
GENODEF1NEA
IBAN:
DE65 7606 9559 0003 2590 05
Récepteur:
LAG Mali e.V.

Nous vous remercions pour vos dons!

Sprache in deutschdeutschLANDESARBEITSGEMEINSCHAFT BAYERN ENTWICKLUNGSHILFE MALI E.V.